Ma commande (0)
ACCUEIL NOUS CONTACTER ADHERER MON COMPTE
NOUS SUIVRE Facebook Instagram
Cinémathèque des Pays de Savoie et de l'AinCinémathèque des Pays de Savoie et de l'Ain

Réalisateurs amateurs

Imprimer Envoyer la fiche par email Partager sur facebook

          • Marcel Sauvard

          • Marcel Sauvard est né le 24 juillet 1914 dans le Loiret. Avec son épouse Bernadette ils s’installent à Beaugency en 1943 et achètent un bar-tabac. Leur commerce est totalement rasé lorsque les alliés bombardent le chemin de fer pour empêcher la retraite des troupes allemandes. La Mairie leur alloue un terrain sous un mail ou ils reconstruisent un chalet en bois pour redémarrer leur activité au plus vite.
            La gare de Beaugency propose alors à Marcel un poste de correspondant SNCF pour le transport de colis (service SERNAM : Société Nationale de Messagerie). Mme Sauvard reprend seule l’activité du bar-tabac.

            Le couple a deux enfants. La famille est contrainte de quitter le Loiret lorsque leur fils développe une maladie des poumons. La région du Loiret est trop humide ils doivent s’installer en montagne selon les conseils du médecin.
            Marcel demande une mutation à la SNCF. Il obtient en 1951 un poste de correspondant SNCF à Bourg-Saint-Maurice en Savoie. Il doit réceptionner les colis qui arrivent en gare et les livrer dans le département.
            Au fil des années Marcel exerce différents postes du secteur du transport. Pour EDF il fait le transport de colis de la gare de Bourg-Saint-Maurice au barrage de Tignes alors en pleine construction puis les transports légers au barrage du Sautet et enfin il crée et assure un service de déménagement pour les employés EDF.
            En 1957 on lui propose un poste de correspondant SNCF pour la gare de Modane.
            En parallèle Marcel et sa femme lancent une activité d’auto-école. Mme Sauvard assure seule cette activité quand Marcel est en poste.
            En 1977 le couple prend sa retraite et emménage dans leur maison construite à Chamousset en Savoie.

            Marcel débute la photographie à l’adolescence. Il trouve et achète un appareil photo aux puces. Il développe ses photographies dans un petit labo qu’il s’est bricolé dans la maison.
            Il commence à filmer juste après la seconde guerre. Il est un inconditionnel du format 9.5 mm comme il le laisse entendre par le biais d’un carton dans l'un de ses films « Le format 9.5 le seul format du vrai cinéaste amateur ». Il fait partie du ciné-club 9.5 mm, il se déplace souvent à Paris pour assister aux réunions.

            Il est aussi un grand passionné de transports et d’aéronautique. Il était membre d’un aéroclub à Beaugency. Il se rend souvent à Bonneval-sur-Arc pour voir les fraises et les déneigeuses. Dans les années 1932-1934 il réalise tout seul la construction d’une avionnette après être allé rencontrer l’aviateur Monsieur Mignet qui avait franchi la Manche à Paris en 1932. Il écrit aux trois astronautes Armstrong, Aldrin et Collins qui ont marché sur la lune. En retour il reçoit une photo dédicacée pour ses petites-filles.

            Marcel ne part jamais sans sa caméra, il l’emporte lors de tous ses déplacements aussi bien personnels que professionnels.
            Sans cesse sur les routes du fait de son métier, mais aussi esprit curieux et vadrouilleur, il filme ainsi la région de long en large et nous livre des images nombreuses et détaillées de la Maurienne.
            L’un de ses films est un panorama complet des villages et paysages de la Vanoise de Modane à Tignes en passant par Bessans, Bonneval-sur-Arc ou encore Termignon et Aussois. On y découvre les spécificités de la région telles que les routes creusées dans des mètres de neige à Bessans, le village de Bonneval-sur-Arc et ses façades de maisons avec briquettes de bouse séchée utilisées comme combustible, etc.
            Il témoigne aussi de catastrophes naturelles qui surviennent dans la région: les inondations de Pontamafrey et celles de Modane, les coulées d’avalanche sur les routes d’Avrieux, la neige qui sinistre la gare de Modane.
            Il filme ses voyages en Suisse et en Italie, les excursions en France dans le Jura, l’Ain, à Pérouges, à Lyon, sans oublier les événements exceptionnels auxquels il assiste comme le passage du Tour de France au Col de l’Iseran, le passage de la flamme olympique à Modane, l’inauguration de l’aéroport de Lyon-Satolas.
            Et tant d’autres choses que son esprit attentif a su capter.



          • Marcel Sauvard
Avec le soutien de :
Soutiens
Mécènes
Groupama
Suivre la Cinémathèque surFacebookInstagram

Recevoir la lettre d’informations

OK

Le Téléphérique
12 bis Route d'Annecy
74290 Veyrier-du-Lac
04 50 23 51 09
contact@letelepherique.org

Mentions légales

Conditions générales de vente

Appels d'offres

Recrutement

En partenariat avec
Partenaires
 
Partenaires
 
Powered by diasite