Ma commande (0)
ACCUEIL NOUS CONTACTER ADHERER MON COMPTE
NOUS SUIVRE Facebook Instagram
Cinémathèque des Pays de Savoie et de l'AinCinémathèque des Pays de Savoie et de l'Ain

Réalisateurs amateurs

Imprimer Envoyer la fiche par email Partager sur facebook

          • Isabelle Bouvier-Desbiolles

          • Isabelle Bouvier-Desbiolles est née en 1956 à Chambéry.
            Après des études de médecine, elle devient médecin remplaçant et fait en parallèle ses débuts d'alpagiste et de chevrière.

            À la naissance de son fils aîné en 1987, elle s'installe comme exploitante agricole à temps plein dans le massif des Bauges.
            De 1976 à 1988, à Barberaz, Puygros ou aux alpages de Rossanaz et du Haut-du-Four, Isabelle filme sa famille, ses animaux, la nature, son travail et aussi son hobby : la spéléologie.
            Elle nous présente une vie de famille rythmée par le travail d’éleveurs, de transformateurs laitiers et la transhumance pratiquée sans faillir dans quatre alpages successifs: Haut du Four, Drisons, Lô de Seythenex et Nivolet. Elle nous donne aussi un aperçu plus large du quotidien et des métiers du monde rural en Savoie.

            Isabelle débute la photographie à l'âge de 12 ans, elle fréquente les salles de cinéma, devient téléphile. À 20 ans elle reçoit pour Noël une caméra Super 8 et se lance dans le cinéma amateur. Elle achète ses pellicules en grande surface, les reçoit développées à la maison et les monte pour les projeter en famille ou entre amis.
            Dans les années 90 elle passe à la vidéo. Elle n’a cessé depuis de réaliser des films sur sa vie d’agricultrice qu’elle aimerait monter le temps de la retraite venu. Son amour pour son métier ne l’a jamais quitté non plus et c’est tout naturellement qu’elle a transmis ses passions à ses trois fils.

            Nous remercions Isabelle d’avoir enrichi ses films de récits et d’anecdotes que vous pourrez découvrir avec les vidéos.


            Extrait du texte « Une saison d’alpage 1979 » par Isabelle Bouvier Desbiolles

            Son nom est Rossanaz, sa position un peu centrale dans les Bauges en fait un belvédère grâce au Grand Colombier qu’elle darde, telle une flèche, à plus de 2000 mètres.
            Au pied de l’alpage pointu du Grand Colombier se niche un vaste chalet allongé et bossu portant les traces du poids de la neige, chaque année manteau renouvelé. Ceci à tel point que, l’hiver, le travail de soutien de la toiture ne peut être abandonné aux seuls piliers de la charpente.
            Pas de route, pas de chemin praticable en voiture tout terrain, nul câble pour le ravitaillement, pas d’accès possible au commun des mortels autrement qu’à pied. Quelques heures de marche et l’on peut goûter le silence, non pas le silence absolu mais celui du vent dans l’herbe folle, celui des clarines qui tintent dans l’air transparent, celui du froissement des ailes d’un chocard passant par-dessus nos têtes.
            Voilà le cadre de vie des bergers. Comment ne pas apprécier la régularité de cette vie, rythmée par la traite impérieuse et la fabrication du fromage. Trois mois en ces lieux, hostiles à d’autres, auraient pu me paraitre longs. Pourtant, pas une fois l’apparente monotonie ne m’a donné l’envie de descendre dans la vallée, même la pluie était une joie…»



            Texte en intégralité à découvrir ici.

          • Isabelle Bouvier-Desbiolles
Avec le soutien de :
Soutiens
Mécènes
Groupama
Suivre la Cinémathèque surFacebookInstagram

Recevoir la lettre d’informations

OK

Le Téléphérique
12 bis Route d'Annecy
74290 Veyrier-du-Lac
04 50 23 51 09
contact@letelepherique.org

Mentions légales

Conditions générales de vente

Appels d'offres

Recrutement

En partenariat avec
Partenaires
 
Partenaires
 
Powered by diasite