Ma commande (0)
ACCUEIL NOUS CONTACTER ADHERER MON COMPTE
NOUS SUIVRE Facebook Instagram
Cinémathèque des Pays de Savoie et de l'AinCinémathèque des Pays de Savoie et de l'Ain

Réalisateurs amateurs

Imprimer Envoyer la fiche par email Partager sur facebook

          • Adrien Bonnefoy

          • Adrien Bonnefoy est né à Belfort en 1886. Sa famille était originaire de La Haute-Vallée de l’Arve.
            Son père, employé de l’administration des Douanes, occupe comme dernier poste celui de receveur principal à Belfort. Sa carrière terminée, Mr Bonnefoy et sa famille s’installent en 1910 à la propriété Louis Bosson à Fillinges. Adrien achève sa scolarité au collège Sainte-Marie de la Roche-sur-Foron.
            Adrien étudie ensuite la médecine, d’abord à Grenoble pendant deux ans, puis à Lyon où il prépare sa thèse de doctorat. Il la présente avec succès le 18 juin 1914.

            La première guerre mondiale vient chambouler les débuts de sa carrière de médecin. Le 1er août 1914 la France décrète la mobilisation générale. Le docteur Bonnefoy est réformé mais il se met toutefois à disposition du service de santé de la 14ème région pour donner des soins aux blessés de la Marne hospitalisés à Rumilly en septembre et octobre 1914. S’ensuivent de nombreuses affectations à sa demande de 1915 à 1919: au 140ème régiment d’infanterie, à diverses ambulances du 11ème corps d’armée en qualité d’aide de chirurgie et d’oculiste de division puis de corps d’armée. Il fait preuve d’une grande bravoure, portant secours à de multiples reprises aux soldats blessés sur le champ de bataille alors que des ripostes et bombardements sont en cours. Ses qualités de combattant de guerre sont reconnues et récompensées

            De retour de la guerre en 1919 le docteur Bonnefoy ouvre son cabinet à Fillinges.
            Généreux, avenant et consciencieux il est très vite apprécié des familles. ll s’investit beaucoup pour ses patients, il prodigue même des soins en ophtalmologie ou en chirurgie, compétences spécialisées qu’il a acquises durant la guerre.
            Il rencontre son épouse Augusta Fouilloux lors d'un après-midi entre amis. Augusta est originaire de Gex. Ils s'épousent en mai 1922 et ont quatre enfants.
            Adrien Bonnefoy est élu maire en 1919 puis réélu jusqu’en 1944. Il fait preuve d’une grande implication et de ténacité durant ses 25 années de fonction.
            Durant la seconde guerre mondiale, alors qu’il est maire, il s'illustre comme héros de la commune. Les allemands sont sur le point de détruire le pont de Fillinges et d’incendier le village car des résistants s’y seraient cachés. Il réussit à les en dissuader lors d'une longue nuit où il parlemente avec eux à renfort de bon vin et de fromage.

            Il est passionné de photographie qu’il débute dès son adolescence. Il pratique avec une chambre noire et développe chacune de ses photos. Il photographie tout au long de sa vie.
            Il se met derrière la caméra à partir de 1928 et filme jusqu'en 1932. Il prend pour sujet sa famille, ses amis, les promenades dans les environs de Fillinges, la maison familiale. Il documente aussi les événements particuliers de ces années 28 à 30: la crue de la Menoge et du Foron en 1928, les Cavalcades d'Annemasse de l’année 1930, la visite à Thoiry du sénateur de l’Ain Albert Fouilloux en 1929, la construction du Pont Caquot (le deuxième pont de la Caille). Il témoigne aussi de quelques souvenirs disparus comme la ligne de tramway à vapeur Annemasse - Sixt-Fer à Cheval.
            Au total il réalise 176 bobinots entre 1928 et 1932.
            Il est abonné à la gazette Pathé Baby, il reçoit chaque mois un bobinot du journal dans sa boîte aux lettres. Il projette quelques fois ses films sur un drap tendu dans le salon pour le plus grand bonheur de sa famille. Par la suite, il retourne à son amour de la photographie et s’achète un Leica.

            Nombreux de ses films sont ponctués de portraits ce qui montre son intérêt marqué pour ce thème mais aussi la considération qu’il porte aux personnes qui l’entourent. Certains films sont de véritables galeries de portraits où les personnes de son entourage, ses enfants et son épouse mais aussi les curés de Fillinges, les membres du conseil municipal, ses amis prennent la pose et se dévoilent en une succession de portraits individuels. Il réalise un plan fixe par personne, maniant sa caméra à la manière d’un appareil photo. La dimension du cinéma se rappelle pourtant à nous à travers les rires, les expressions, les mimiques, les gestes de chacun.

            Adrien Bonnefoy est une personnalité qui a marqué les esprits de la commune de Fillinges par sa nature simple et généreuse.
            Il tutoyait volontiers ses interlocuteurs, acceptait le verre de cidre qu'on lui offrait lors des visites médicales à domicile. Il exerça son métier jusqu'aux environ de ses 80 ans tant il était dévoué à ses patients.
            Il aimait les gens et était un ami de la nature. Il était habité par un amour inconditionnel pour la pêche qu'il pratiquait dans la rivière le Foron. On raconte que parfois, entre deux consultations, il ouvrait la fenêtre de son cabinet et pêchait dans le petit bief adjacent à la façade.
            Aujourd'hui l'école primaire de Fillinges porte son nom.

            Les films de M. Bonnefoy ont été collectés en partenariat avec l'écomusée Paysalp.
            Découvrez le Fonds photo de la famille Bonnefoy-Cheneval sur :
            www.memoire-alpine.com
          • Adrien Bonnefoy
Avec le soutien de :
Soutiens
Mécènes
Groupama
Suivre la Cinémathèque surFacebookInstagram

Recevoir la lettre d’informations

OK

Le Téléphérique
12 bis Route d'Annecy
74290 Veyrier-du-Lac
04 50 23 51 09
contact@letelepherique.org

Mentions légales

Conditions générales de vente

Appels d'offres

Recrutement

En partenariat avec
Partenaires
 
Partenaires
 
Powered by diasite